Lors du 8 octobre à l’occasion du compte à rebours de 10 jours de la cérémonie d’ouverture des JMM, le Centre international de radiodiffusion (IBC) des Septièmes Jeux Mondiaux Militaires du CISM s’est formellement mis en service aujourd’hui même, qui se mettra à la disposition d’une variété d’émissions professionnelles autorisées de radiodiffusion domestique et internationale durant les jeux.

Se situant au 2è et au 3èm étage du Centre principal de médias à la Zone de développement économique de Wuhan, le Centre international de radiodiffusion (IBC), dans son espace d’une superficie bâtie totale de 21 mille m², s’est muni d’un centre de dispatching des signaux des sites (CDT), un centre de veille de qualité des signaux de retransmission (PQC), un centre d’opération de retransmission lors des jeux (BOC), un centre d’archive des signaux internationaux (ARCHIVE), ainsi que centre(s) de rédaction de meilleurs moments du jour, studio(s) de doublage, bureau(x) d’établissements d’émissions et locaux techniques etc., comportant supplémentairement une zone de support général de retransmission de 6000m² avec le(s) camion(s)-satellite(s) camion(s) de retransmission sous réserve et convoi(s) d’expédition d’urgence, etc. en face du Centre principal de médias. Il serait lors des jeux, le centre de reproduction sur site de CCTV, et le camp de fonctionnement de retransmission pour Phoenix TV, Hubei TV et Wuhan TV etc.

Les Septièmes Jeux Mondiaux Militaires du CISM font part des grands jeux généraux internationaux à inaugurer en Chine après les JO, dont son IBC a suivi intégralement, dès sa conception jusqu’à l’exécution des travaux, les normes internationales les plus exigées. Quant au centre de dispatching des signaux des sites (CDT) au deuxième étage d’IBC, les signaux de diffusion en direct d’une trentaine de site se sont densément affichés sur l’écran courbe, dont 5 images des paysages les plus représentatifs de sa ville hôte ont été soigneusement sélectionnés par les principaux établissements d’émissions. Le nombre de retransmission des signaux lors des jeux serait au-delà de 200, qui partiraient au monde entier via les émissions de différents médias par satellite, câble optique ou des nouveaux médias en ligne.

Cette édition des JMM serait pour la première fois depuis la naissance de cette technologie à pointe de retransmission, une application entière avec la retransmission des cérémonies d’ouverture et de clôture, des épreuves d’athlétisme et de pentathlon naval à l’aide d’une reproduction 4K au méga-écran au RDC ; la salle d’exposition des nouvelles technologiesau 2è étage a manifesté l’usage 5Gaux signaux 4K, VR pour quelques émissions et 8K pour les épreuves de natation; en outre, l’introduction des technologies avancées telles que mémorisation massive au Cloud, reconnaissance faciale et reconnaissance vocale pour faciliter la recherche en express des éléments à la commercialisation de retransmission à part des autres contenus standardisés supportés par l’établissement principal d’émissions.

Les deux centres de reproduction et contrôle à distance au 2è étage serviraient respectivement à la retransmission des signaux des émissions du pentathlon militaire et du badminton, dont le mode de reproduction bien distinctif à celui ordinaire, soit capable de mettre l’ensemble de l’équipe de production dans l’IBC, tout en commutant en alternance les signaux de chaque caméra manipulée par les personnels sur site à l’Académie des Officiers de l'Armement de l'Université de Génie Militaire d'APL et à l’Université de Wuhan par l’intermédiaire des câbles optiques et de la communication à distance par téléphone afin de réaliser la synchronisation de parole et d’image. Au fur et à mesure d’expansion d’application de ces technologies de reproduction à distance, on pourrait donc réaliser la reproduction par manipulation intercontinentale en créant effectivement les images de « proximité à l’écart au bout du monde ».