Le matin du 10 octobre, le Comité exécutif des JMM de Wuhan a tenu la Conférence de presse de l’exposition des objets de couronnement des Septièmes Jeux Mondiaux Militaires du CISM au Centre de Conférence de Wuhan. Ainsi, on a enlevé officiellement la voile mystérieuse de ces récompenses, y compris les médailles et la coupe de cette session de JMM.

A partir du 17 mai de l’année dernière où le recrutement des conceptions des médailles de JMM a commencé, la naissance de ces médailles a connu des étapes de conception comme le recrutement public et le jugement des experts, d’une vingtaine de techniques comme le pré-usinage, le dérochage, le dorage, la pression des impressions, la dorure, etc. Après les révisions et les échantillons de plusieurs fois pendant plusieurs mois, les médailles de JMM ont enfin vu le jour.

La conception des médailles est singulière dont l’apparence a un style original

La médaille de JMM est intitulée « l’étoile de la paix et de l’amitié » dont le diamètre est de 81mm et l’épaisseur est de 5mm. La médaille d’or est fabriquée en cuivre jaune doré de 2 grammes d’or, la médaille d’argent est en cuivre rouge plaqué de 2 grammes d’argent, et la médaille de bronze est en cuivre rouge coloré. Avec la soie de haute finesse et de haute densité, le dessin de broderie de l’emblème de JMM d’une couleur très vive a des traits fluides et limpides. A part l’emblème de CISM et l’emblème des Septièmes JMM, la conception des médailles se fond avec des éléments visuels : les images de l’étoile à cinq rayons, de l’aile, du chemin, de la ligne d’arrivé de la course, de la Grande Muraille, de l’abricotier, de la Tour de la grue jaune, etc. Les médailles de JMM de Wuhan se caractérisent par les particularités suivantes :

Les médailles possèdent les caractéristiques militaires distinctes et l’expression de l’esprit de JMM. Les figures visuelles principales de ces médailles sont trois étoiles normatives à cinq rayons, elles signifient le soldat, l’armée et l’affaire militaire, et ressemblent à trois personnes qui courent, en conséquence, elles se manifestent un sens ferme, fort et solennel ; les deux côtés de médaille sont la figure artistique de la ligne d’arrivée de la course. Après la personnification, l’étoile au milieu et les figures à deux côtés constituent ensemble l’image de l’instant de toucher la ligne d’arrivée de la course, cela exprime un esprit sportif plein de vigueur.

Les médailles contiennent subtilement certains éléments culturels chinois en présentant les singularités régionales d’une ville auprès du fleuve Yangtsé. L’entourage de médaille adopte le modèle de dessin décoratif de la Grande Muraille, afin de traduire la culture chinoise de longue histoire. La figure artistique du crochet de médaille s’inspire de la fleur symbolique de Wuhan – l’abricotier. L’ensemble de médaille de JMM rompt la routine de la figure ronde. Quant à la bande de suspension de médaille, sur sa face, il existe l’emblème des Septièmes Jeux Mondiaux Militaires du CISM présenté par la broderie traditionnelle de Wuhan, et sur son revers, il y a des dessins des rides d’eaux du Fleuve Bleu et de la Rivière Han.

On a adopté des techniques singulières pour perfectionner la qualité des médailles. Le processus de la fabrication des médailles est guidé par LUO Yonghui, un grand maître de l’art artisanal, aussi le juge du Comité de jugement des médailles des Jeux Olympiques de Pékin ; la fabrication de la boîte de médaille profite de l’appui technique de LIU Bijian, un grand maître de l’art artisanal et l’héritier de l’art de laque de style Chu. Pour la fabrication des médailles, on a adopté des techniques écologiques qui sont également la technique de mouler la plus avancée en Chine, la technique complexe de faire partiellement la lumière, le grenaillement et de faire globalement le sablage de laser, ces médailles ont donc l’avantage d’anti-corruption, anti-chute et anti-oxydant.

Riche de sens, la conception de la coupe lie étroitement à l’esprit olympique

La coupe des Septièmes Jeux Mondiaux Militaires du CISM s’appelle « vol » dont les éléments principaux de conception est l’abricotier, le pigeon de paix abstrait, et des dessins combinés de numéro « 7 », le numéro de l’emblème de JMM, la piste de course, le Xiangyun (le nuage de bon augure). La figure de colombe volante se manifeste non seulement l’espoir de « construire la paix mondiale », mais aussi l’esprit de lutter et de rechercher la perfection pour créer les bons résultats de JMM. Le numéro « 7 » signifie la septième session de JMM, la piste de course symbolise le concours, et le Xiangyun le bonheur, et Wuhan, une région des nuages blancs et des grues jaunes. Les cinq pétales de l’abricotier correspondent aux cinq anneaux olympiques, en exprimant l’esprit olympique de « plus vite, plus haut, plus fort ».

Le podium et la musique de couronner expriment un esprit que « le sport transmet l’amitié »

Les conceptions du podium et du plateau de JMM sont réalisées ensemble, qui s’inspirent bien de l’image du « pigeon de paix », signifient le vœu de prendre la volée et l’esprit de l'« Amitié par le sport ». Les costumes de la cérémonie de récompense adoptent le modèle de Qipao, une robe traditionnelle chinoise. Pour ces habits, il y a deux couleurs – la porcelaine bleue et blanche, le rouge chinois ; et deux styles respectivement pour les guides et les porteuses de plateau. On a sélectionné le satin coloré de jacquard, a tricoté le dessin des rides de « la mer et la falaise » au moyen du tricotage de « brocart de Song » sur les manches, et a accompagné à mi-corps un objet d’ornement suspendu à frange en jade. Ces conceptions sont dans le but d’exprimer les spécialités culturelles chinoises et une hospitalité que « quel plaisir d’accueillir un ami venu de loin ».

La musique de la cérémonie de récompense des JMM de Wuhan est originale qui se compose de quatre parties : le bip, la musique d’entrée, la musique de récompense, et la musique de sortie. Ces musiques sont créées par ZHOU Manli, la vice-présidente de l’Association des Musiciens de la province du Hubei et la compositrice nationale de la première classe. La musique se retient facilement car elle s’inspire principalement de la mélodie d’une chanson folklorique de Jianli nommée « Luo luo dong » qui appartient au patrimoine culturel immatériel. On a ajouté des musiques des cloches musicales chinoises et des Qing (un instrument musical ancien chinois), par conséquent, la musique possède une beauté auditive ayant l’air mystérieux oriental. Grâce à l’harmonie de la musique folklorique et la musique d’orchestre occident, aux accompagnements du rythme des tambours militaires et du son sonore de la trompette militaire, les charmes de la musique nationale et de la culture de Jingchu ont ainsi l’internationalité, cette musique des JMM de Wuhan magnifique comprend ainsi l’air oriental. (correspondant : ZHANG Huijun)

[YUAN Zhonglong]